top of page

L’ENTOURAGE DE LA FEMME ENCEINTE, UNE SOURCE DE SOUTIEN SOUS-ESTIMEE ?



Après la journée mondiale de sensibilisation du syndrome d’alcoolisation fœtale (le 9 septembre), comment travailler main dans la main avec l’entourage pour que le message « zéro alcool pendant la grossesse » devienne la norme ?


« 11,7 % des femmes disent encore avoir consommé

de l’alcool pendant la grossesse. »1 


L’entourage proche est le principal vecteur de message de prévention et de changement de comportement. Les femmes sont informées principalement par les proches (42 %), les professionnels de santé (38 %) et les médias (37 %)2. Que ce soit en termes d’information, ou en termes de soutien via le « coping », l’entourage et le conjoint jouent un rôle essentiel.

​Le terme « coping » apparaît pour la première fois en 1966. Il désigne alors un ensemble de stratégies mises en œuvre pour affronter des situations difficiles ou des événements stressants. Ultérieurement, ce terme a fait l’objet d’une conceptualisation plus spécifique, désignant « l’ensemble des efforts cognitifs et comportementaux constamment changeants, destinés à maîtriser, réduire ou tolérer des impératifs spécifiques internes ou externes qui sont perçus comme menaçant ou dépassant les ressources d’un individu ».3

Pourtant la norme de la « consommation modérée conviviale » reste souvent validée par l’entourage, y compris sur les forums de discussion (non encadrés par des professionnels de santé dans la majorité des cas.). 4 5 6

Enfin, la question de la responsabilité de la spermatogénèse durant les 3 mois pré-conceptionnel revient régulièrement dans les recherches et la littérature : si ce n’était pas qu’une question de consommation chez la femme ? 7

Les professionnels de santé sont la 2e source d’information des femmes enceintes : le repérage et l’accompagnement reste encore à développer : 61,7 % des femmes disent avoir été interrogées sur leur usage d’alcool mais seulement 29,3% auraient reçu des recommandations pour éviter toute consommation.8


Le biais de recrutement via les femmes enceintes, elles-mêmes, reste important du fait de l’image négative voir « honteuse » (peur du jugement, voir du placement de l’enfant) d’une future mère consommatrice.


La question de la vulnérabilité face aux histoires de vie (violences intra-familiales, psycho-traumatisme, etc.) pourra toujours être interrogée en parallèle pour rechercher des consommations auto-thérapeutiques.


Enfin le 3e cercle, celui des médias et de l’information reste aussi à faire évoluer :

  • Message clair du « zéro alcool pendant la grossesse »

    • 82% des personnes interrogées seraient favorables à rendre plus visible le pictogramme d’avertissement sur les bouteilles d'alcool pour les femmes enceintes9

    • Information dès le collège sur l’effet de l’alcool pendant la grossesse 

  • Sensibilisation au coping.

En conclusion, la période de la grossesse est un moment propice au changement tant pour la future mère que pour le futur père. Il est important que les messages de prévention s’adressent aussi à l’entourage afin d’inciter à la prévenance et à la solidarité des différents cercles d’accompagnants autour de la femme enceinte .

Références :

  1. Santé publique France. Baromètre santé 2017. Alcool et tabac. https://www.ars.sante.fr/system/files/2018-09/Barometre Grossesse-Alcool-Tabac.PDF

  2. Quatremère G, Andler R, Gorza M, Beck F, Nguyen-Thanh V. Grossesse et alcool : évolution des connaissances et perceptions des Français entre 2004 et 2020. BEH, 2022. http://beh.santepubliquefrance.fr/beh/2023/17/2023_17_1.html

  3. Tarquinio C. Psychologie : le « coping », ou comment nous faisons face aux stress intenses. The conversation, 2022. https://theconversation.com/psychologie-le-coping-ou-comment-nous-faisons-face-aux-stress-intenses-178833

  4. Brahic J, Thomas, O, Dany, L. Alcool et grossesse : une recherche qualitative auprès de femmes enceintes. Les Cahiers Internationaux de Psychologie Sociale, 2015. P403 à 434. https://www.cairn.info/revue-les-cahiers-internationaux-de-psychologie-sociale-2015-3-page-403.htm

  5. Toutain S. Alcool et grossesse en France : une nouvelle enquête à partir des forums Internet en 2009-2010. Alcoologie et Addictologie 2011 ; 33 (3) : 197-204. http://alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/473/333

  6. Simmat-Durand L, Toutain S. La recomposition de la norme du « zéro alcool pendant la grossesse » dans le contexte du binge drinking. Psychotropes 2017/1 (Vol. 23), P31 à 46. https://www.cairn.info/revue-psychotropes-2017-1-page-31.htm?ref=doi

  7. Naassila M, alcool et développement : actualisation des connaissances sur les faibles niveaux de consommation et la consommation pré-conceptionnelle des parents. Alcool conso sciences,SFA https://sfalcoologie.fr/wp-content/uploads/Alcool-et-grossesse-comm-SFA-2023-V-08-09-2.pdf

  8. Enquête nationale périnatale 2016. https://drees.solidarites-sante.gouv.fr/publications/rapports/enquete-nationale-perinatale-2016-les-naissances-et-les-etablissements

  9. Société Française d’alcoologie. Alcool et développement. https://sfalcoologie.fr/wp-content/uploads/Alcool-et-grossesse-comm-SFA-2023-V-08-09-2.pdf

Yorumlar


bottom of page