QU’EST-CE QUE LE TABAGISME « ULTRA-PASSIF » ?



Moins connu que le tabagisme passif, le tabagisme « ultra-passif », dit tertiaire, est un phénomène dont on parle peu mais qui semble présenter des risques pour la santé, en particulier chez les nourrissons et les enfants.


Les substances libérées dans l’air, après avoir consommé une cigarette, restent dans la pièce et vont contaminer les surfaces intérieures, le mobilier ainsi que les vêtements et les différents textiles (rideaux, tapis, canapé, etc.). Pendant des mois, voire des années, les produits toxiques présents dans la fumée de cigarette continueront de polluer l’atmosphère du logement ou de la voiture.


L’exposition à ces particules, reconnaissables notamment par l’odeur de tabac froid, peut se produire par l’inhalation de poussières ainsi que par l’ingestion ou l’exposition cutanée via des surfaces contaminées.


La contamination par le tabagisme ultra-passif a été observée dans une grande variété d'endroits ayant accueilli des fumeurs mais également dans des environnements non-fumeurs. C’était l’objectif principal d’une étude de l’Université de Yale réalisée dans un cinéma où les occupants ne pouvaient pas fumer activement. En plaçant un dispositif de prélèvement dans les conduits d'évacuation d'air du cinéma, les scientifiques ont établi que les résidus de fumée tertiaire « thirdhand smoke » exposait les spectateurs à un tabagisme ultra passif équivalent à la consommation de 1 à 10 cigarettes, selon les substances.


Il est cependant compliqué de mesurer les conséquences de cette exposition ainsi que leurs impacts sur la santé. Difficile d’affirmer qu’une odeur de cigarette est dangereuse car de nombreux biais comme l’origine des particules libérées (tabagisme secondaire, pollution atmosphérique) entrent en compte.


Il semble également important de prendre en compte les paramètres d’exposition : intensité, fréquence, durée. Voici quelques « bons gestes » à adopter :

  • Inviter les fumeurs à consommer en extérieur,

  • Éviter d’être en contact avec de la fumée,

  • Aérer le logement et la voiture,

  • Ne pas fumer dans une pièce ou un véhicule fréquenté par les enfants,

  • Éviter de fumer à proximité de personnes vulnérables,

  • Se laver soigneusement les mains après avoir fumé et changer ses vêtements avant de prendre son enfant dans les bras ou jouer avec lui.

Sources :

https://www.science.org/doi/10.1126/sciadv.aay4109#sec-1

https://www.futura-sciences.com/sante/questions-reponses/divers-quest-ce-tabagisme-ultra-passif-843/



Mots-clés :