À RETENIR⎜QU'EST-CE QUE LES TROUBLES DU SPECTRE DE L’ALCOOLISATION FŒTALE ?


Les TSAF désignent les diverses atteintes possibles chez une personne dont la mère a consommé de l’alcool pendant sa grossesse. On distingue deux formes de TSAF :


01 | Avec malformations

le SAF (Syndrome d’Alcoolisation Fœtale) avec TRAITS FACIAUX CARACTERISTIQUES : Il associe des anomalies physiques et d’importants troubles cognitifs et comportementaux.


02 | Sans malformations visibles : les TSAF-NS (Troubles du Spectre de l’Alcoolisation Fœtale Non Syndromiques) ou TSAF SANS TRAITS FACIAUX CARACTERISTIQUES :

Ils se définissent par une grande variété de troubles cognitifs et comportementaux mais sans anomalies physiques visibles, d’où la difficulté de repérage.

= handicap invisible



LES CONSÉQUENCES :

Les conséquences de ces TSAF concernent principalement le comportement et l’apprentissage : impulsivité, mauvaise maîtrise du temps et des conventions sociales, difficulté d’attention et d’apprentissage, difficulté de mémorisation, incapacité à planifier et exécuter les actions.


L’absence de repérage et de suivi peut mener à des conséquences individuelles et sociétales importantes associant des comportements inadaptés et dangereux, à des comportements délinquants et une tendance à la récidive due aux difficultés à percevoir les risques, à contrôler son impulsivité et à savoir tirer des leçons des erreurs commises.


S’il n’existe pas d’étude statistique quant à la prévalence de personnes souffrant de TSAF dans le système judiciaire français, les données internationales tendent en effet à montrer que les personnes atteintes de TSAF ont un risque élevé d’être confrontées au système de justice pénale, comme victime ou auteur, et ce, de manière répétée.


La consommation d’alcool durant la grossesse, même modérée ou ponctuelle, génère des risques graves pour le futur enfant. L’alcool est tératogène et neurotoxique. Le principe de précaution impose donc de s’abstenir de toute boisson alcoolisée pendant la grossesse.


L’exposition prénatale à l’alcool est la 1ère cause de handicap mental non génétique en France, devant l’autisme. Il est donc primordial que les messages de prévention et de sensibilisation de non-consommation soient connus de tous et partagés par tous.



1 Enquête Baromètre Santé 2017

2 Enquête Nationale périnatale 2016


👇🏻Pour en savoir plus sur les conséquences de l'alcool sur la grossesse :👇🏻


Pour en savoir plus sur les TSAF, nous vous invitons à découvrir le site du CRAG


Retrouvez toutes les actualités de la COREADD, sur Facebook, Linkedin et Twitter