POURQUOI L’AUTO-CULTURE EST-ELLE EN HAUSSE ?



Un accès facile aux matériels de culture

Les « growshops » sont des magasins d’horticulture spécialisés dans la vente de produits pour la culture de plantes en intérieur. Ces magasins proposent le matériel adéquat pour la culture de cannabis dit « indoor », c'est-à-dire chez soi. Le nombre de ces magasins, en ville ou sur internet, s’est multiplié par 10 en 10 ans. Même s’ils peuvent avoir du matériel en commun, les « growshops » sont à différencier des « CBD shop » qui sont spécialisés dans la vente de produits à base de CBD. Pour rappel, la vente de graines et de matériels ne sont pas illégaux. Cependant, dès qu’un taux de THC est supérieur à 0,3% apparaît dans la plante, la loi sur les stupéfiants s’applique.

Une tendance à la hausse

Bien qu’encore marginale (7,2% déclarent avoir recours à l'auto-culture), cette pratique tend à se développer depuis quelques années. Il peut s’agir :

  • d’une culture occasionnelle en complément de l’achat au marché noir,

  • d’une culture régulière toute l’année pour une consommation à titre personnelle, à partager avec plusieurs cultivateurs, ou d’une consommation avec revente d’une partie de la récolte.

Cependant certaines études montrent que si les deux-tiers déclarent produire principalement pour leur consommation, plus du tiers le font pour la revente.

Les motivations à « faire pousser »

Parmi les motivations évoquées, on peut retrouver :

  • une dimension écologique et contre-culturelle présente dans des communautés issues de mouvements contestataires ;

  • des préoccupations liées à la sécurité que ce soit sur la qualité des produits comme pour les risques propres aux zones de trafic (insécurité, présence policière, etc.) ;

  • une volonté de rompre avec les marchés criminels, c'est-à -dire une dimension « éthique », mise en avant par certains usagers, soucieux de ne pas alimenter les réseaux criminels. On retrouve cette philosophie dans les tentatives de création des « Cannabis Social Clubs ». Développées en Espagne, il s’agit d’associations regroupant des cultivateurs dont l’objectif est de produire et consommer l’herbe de cannabis sans la commercialiser.

La rentabilité

Des estimations de rendements et de gains ont été réalisées à partir d’une consommation de 5 plants cultivés en intérieur. En aménagement un espace pour la culture de cannabis d’1m2 dans un appartement ou une maison, il est possible de récolter jusqu’à 600 grammes d’herbe pour une économie d’environ 5400 euros.


Sources :

OFDT. Chiffres sur le cannabis. Disponible en ligne sur https://www.ofdt.fr/produits-et-addictions/de-z/cannabis/#:~:text=L'autoculture%20de%20cannabis%20est,avec%20ou%20sans%20achat%20compl%C3%A9mentaire

OFDT. Les mutations du marché du cannabis en France. Juillet 2019. Disponible en ligne : https://www.ofdt.fr/BDD/publications/docs/epfxmgz7.pdf


Mots-clés :