WEB-NICOLE-4.png

LE SECRET
DE NICOLE

« Les grands champs, les chênes, les petits vers, l'herbe grasse ... cot cot cot codec »

Nicole, l’alto de la chorale des poules pondeuses

Le soleil se lève, quelques étirements des ailes et des pattes et la journée commence. Cot cot cot : toute contente, Nicole s’en donnait à cœur joie et ne se privait pas de chanter à tue-tête ! Chaque jour était l’occasion de s’entraîner pour rentrer à l’opéra.

La tessiture de Nicole avait changé avec la fumée, elle était loin d’être LA cantatrice du moment et les autres poules en avaient mal aux oreilles ! Nicole chantait à se casser la voix.

Elle était désormais à bout de souffle. Elle se rendait compte qu’elle ne pouvait plus courir avec les autres poules, ses ongles s’étaient ternis, son plumage ne sentait pas très bon. Leur concerto matinal n’était plus aussi équilibré, Nicole voyait que le reste des poules pâtissait de toute cette fumée.

visuel web-31 mai4.png

À bas la fumée, vive l’arrêt !

L’OUIE :

Le tabac irrite les cordes vocales. Les cordes vocales s’épaississent, elles sont plus lourdes, elles vibrent plus lentement. La voix devient plus grave. En arrêtant de fumer, la voix s’éclaircit progressivement, cela prend quelques jours voire plusieurs mois. Boire de l’eau, faire du sport, faire des exercices de respiration, consulter son pharmacien ou son médecin, sont des bonnes astuces pour mieux vivre cette transition.
Nicole n’en croit pas ses oreilles, elle va pouvoir devenir cantatrice !

LE GOÛT :

La fumée de combustion de la cigarette altère les papilles de la langue. Les papilles changent alors de forme, de taille et de vascularisation, leur nombre diminue : les légumes et les fruits deviennent insipides ... C’est pour ça que Nicole rajoutait beaucoup de sel, de sucre et d’épices sur son grain et ses légumes ! Aujourd’hui c’est un feu d’artifice gustatif !

L’ODORAT :

Nicole détestait l’odeur de la fumée même si elle fumait. Dès 48 heures après la dernière cigarette, l’odorat s’améliore ; pour Nicole c’était au bout de 4 jours d’arrêt. Ah qu’est-ce que l’air sent bon maintenant ! Nicole respire à pleins poumons.

Dès 72 heures après l’arrêt, respirer devient plus facile, les bronches sont plus ouvertes et on se sent plus en forme. Après 2 à 10 semaines d’arrêt, la toux et la fatigue diminuent progressivement : on retrouve son souffle et on marche plus facilement !

LE TOUCHER :

La nicotine contenue dans la cigarette jaunit les doigts. Le jaunissement varie selon si on est un petit ou un grand fumeur. Fumer diminue la quantité d’eau de la peau qui perd de son élasticité. Depuis que Nicole a arrêté de fumer, elle n’a plus besoin de se frotter les pattes avec du jus de citron (ouf !) !

LA VUE :

Fumer augmente le risque de développer une maladie oculaire (cataracte précoce, sécheresse oculaire …). La cigarette affecte les yeux, son irrigation sanguine et les tissus à la surface, elle affecte aussi la peau autour des yeux.

Avec sa vue de lynx, Nicole pourra voir de loin les poules traitres qui ne l’applaudissent pas à l’opéra !

Accompagné·e, on a 10 fois plus de chance

d’arrêter sereinement et durablement. 

SI VOUS VOULEZ ARRÊTER, C'EST PAR ICI !! 

Retrouvez les différentes aides possibles ci-dessous :

EN FACE À FACE AVEC UNE

PERSONNE EN PROXIMITÉ :

Aujourd’hui, votre médecin, sage-femme, infirmier mais encore chirurgien-dentiste et masseur-kinésithérapeute peut vous aider dans votre arrêt du tabac. Il peut vous prescrire des substituts nicotiniques (patchs, gommes, pastilles...) pris en charge désormais par l’Assurance Maladie comme n’importe quel médicament et assurer un suivi régulier pour éviter au mieux les moments difficiles. Alors, n’hésitez plus, tentez l’arrêt en vous faisant accompagner par le professionnel de santé proche de chez vous !