ÉLÉMENTS DE BILAN DU DISPOSITIF MOIS SANS TABAC 2021



BILAN : UN DISPOSITIF EN PERTE DE VITESSE

Ce que l’on a pu observer :

  • Baisse du nombre d’inscrits pour cette 6e édition du Mois sans tabac : 112 933 (plus petit score sur l’ensemble des éditions)

  • Cap franchi des 1 million de personnes inscrites en 6 éditions

  • Important recul dans le recours aux outils « application Tabac-info-service » et « 39 89 » par les fumeurs


Un contexte sociétal et publicitaire difficile :

Perte de vitesse générale qui peut s’expliquer par plusieurs éléments :

  • un essoufflement du dispositif,

  • le manque d’actions de terrain,

  • une multiplication des messages sanitaires avec la pandémie,

  • une modification de la consommation « média » avec la reprise des sorties après les périodes de confinement.


Ce qui a bien fonctionné :

  • Les sites : augmentation des visites du site tabac-info-service et Mois sans tabac (nouveau programme des 40 jours mis en place)

  • La TV est le média qui a permis de toucher le plus grand nombre de personnes des 25-49 ans (8/10 pers. touchées) notamment chez les personnes CSP -


OUTILS : UNE AUGMENTATION DES COMMANDES PAR LES FUMEURS


  • + de 90 000 kits Mois sans tabac commandés sur le site Mois sans tabac par des particuliers (+84 % vs. 2020) – mais moins de kits commandés par les professionnels (-3% vs. 2020)

  • La région Nouvelle-Aquitaine représente 10,32% du total des commandes d’outils réalisées sur le site partenaires

  • 40 000 kits Mois sans tabac ont été commandés en Nouvelle-Aquitaine sur 444 000 kits au total

  • Ce sont les associations > établissements de santé > entreprises > services publics qui ont réalisé le plus de commandes d’outils Mois sans tabac en 2021

PRINCIPAUX RÉSULTATS DU POST-TEST QUANTITATIF :

une bonne notoriété globale de la campagne malgré des écarts qui persistent chez les personnes à plus faible revenu


Les +

  • Très bonne reconnaissance (notoriété) globale de la campagne (78% des pers. interrogées)

  • Stratégie digitale très visible (bannières web) et incitative +++

  • Hausse de l’incitation à se faire accompagner par un professionnel


Les –

  • Campagne moins marquante que les années passées

  • Moindre visibilité de l’affichage en pharmacie

  • Des écarts qui persistent en fonction du niveau socio-économique des fumeurs sur certains indicateurs (notoriété de l’opération, bannières…)

  • Impact moindre de la campagne chez les ouvriers : ils ont moins parlé du Mois sans tabac avec leur entourage (9% vs 15%)

  • Les cadres sont les plus incités par la campagne à changer leur comportement

PREMIÈRES PISTES DE RÉFLEXIONS DE SANTÉ PUBLIQUE FRANCE POUR 2022

  • Poursuivre l’incitation à consulter un professionnel de santé dans le cadre du sevrage

  • Travaux auprès de différents groupes de professionnels et de fumeurs pour repenser le dispositif et le rendre plus attractif et incitatif


À suivre...