EST-CE QUE LA CONSOMMATION DE CBD PEUT DIMINUER l’EFFICACITÉ D’UN CONTRACEPTIF ORAL ?



Depuis la multiplication des points de vente de CBD en France, la question des interactions avec certains médicaments devient légitime. Des chercheurs Américains se sont également posé la question. Dans un article publié en août 2020 dans le journal « Medical Cannabis and Canabinoids », l’équipe du Penn State College of Médecine d’Hershey établit une liste de 57 médicaments pouvant potentiellement interagir avec le CBD et le THC.

L’étude se base sur de la recherche bibliographique à partir des données :

  • Des médicaments contenant du CBD et/ou du THC commercialisés aux États-Unis (CESAMET®, EPIDYOLEX ® et SATIVEX®)

  • La base de données de la FDA (Food and Drug Administration)

  • La base de données de drugbank


La liste contient des médicaments très variés allant des médicaments pour le cœur, des antibiotiques ou encore des antifongiques. On retrouve également dans cette liste l’éthinyœstradiol, un œstrogène contenu dans de nombreuses pilules contraceptives.

En France, l’autorisation de mise sur le marché de l’EPIDYOLEX®, médicament antiépileptique, fait apparaître une interaction éventuelle avec l’éthinyœstradiol et le levonorgestrel, un autre contraceptif oral. Cependant celle-ci est théorique et n’a pas été étudiée. Comme le CBD n’est pas un inducteur enzymatique du cytochrome P450 3A4 (ou CYP3A4), enzyme intervenant dans la métabolisation des contraceptifs oraux et participant de fait à leur élimination, il est peu probable qu’il y ait une baisse de l’efficacité de l’éthinyœstradiol ou du levonorgestrel. Des études sont actuellement en cours pour évaluer et mettre à jour les interactions médicamenteuses du CBD et du THC.

NB : Il est important de rappeler que le tabac fumé est un inducteur enzymatique, c’est à dire qu’il va induire la dégradation plus rapide de certains médicaments. Ainsi, il est possible, pour un fumeur régulier lors d’un sevrage tabagique, d’avoir un déséquilibre de son traitement médicamenteux. De plus, l’association contraceptif et tabac augmente le risque de phlébites et d’embolies. Sources :