FOCUS SUR ... PROSE-CAN



NOM DU PROJET : PROxi-SEvrage-CANcer : PROSE-CAN_Étude

PORTEUR DU PROJET : Dr Marion BARRAULT-COUCHOURON

LOCALISATION : Institut Bergonié

DATE DE DÉBUT : 1er mars 2022


PROSE-CAN est une étude pilote qui évalue la viabilité d’un programme d’accompagnement au sevrage tabagique de patients atteints de cancer au décours de la prise en charge par chirurgie oncologique, en coordination avec le médecin traitant.


POURQUOI CE PROJET ?

Le dépistage précoce et l’aide au sevrage tabagique sont fortement recommandés chez les patients fumeurs atteints de cancer. En effet, la consommation tabagique, outre son rôle de puissant facteur de risque dans la survenue de la maladie cancéreuse, dégrade l’état de santé et augmente la mortalité des patients. Le statut chronique de la maladie cancéreuse et le virage ambulatoire à l’hôpital impliquent de repenser la collaboration entre les acteurs hospitaliers et les professionnels de ville. Du fait d’une faible implémentation en routine clinique d’actions de prévention et de démarches d’accompagnement concernant le sevrage tabagique chez le patient atteint de cancer, il convient de déployer et d’évaluer des dispositifs innovants de coordination des soins entre les hôpitaux et les services de santé communautaire.

POUR QUI ?

L’objectif de cette étude est d’évaluer la viabilité d’un programme d’aide au sevrage tabagique spécifiquement conçu pour les personnes atteintes de cancer prises en charge en chirurgie oncologique, en coordination avec le médecin traitant.


Elle s’adresse à des personnes fumeuses, atteintes de cancer et suivies à l’Institut Bergonié pour une tumeur cancéreuse primaire, dont le médecin traitant accepte de délivrer des conseils en lien avec le sevrage tabagique lors des rendez-vous assurés de manière alternée avec les professionnels de l’Institut Bergonié.


COMMENT EST-IL MIS EN PLACE ?

Après le repérage du statut tabagique du patient éligible à l’étude au cours de la consultation d’anesthésie pré-opératoire, celui-ci est contacté par téléphone par une infirmière spécialisée en tabacologie qui procède à une évaluation de la dépendance tabagique et des besoins spécifiques de la personne. En fonction de cette évaluation, s’il l’accepte, le patient sera accompagné dans son arrêt du tabac de manière alternée par son médecin traitant et une infirmière ou une psychologue spécialisée en tabacologie de l’Institut Bergonié, sur une durée de 6 mois.

QUI PORTE LE PROJET ?

L’Institut Bergonié porte ce projet, en soutien avec l’équipe de recherche PHARes (Population Health trAnslationnal Research), INSERM U1219.

LE PROJET EST-IL EVALUÉ ?

Un dispositif de soin nécessite une méthodologie complexe impliquant l’utilisation de données quantitatives et qualitatives. Les données quantitatives vont permettre de décrire le parcours du patient, la mise en œuvre et le résultat pour le patient (taux d’arrêt du tabac) ; les données qualitatives vont permettre de répondre aux critères de viabilité du dispositif. En outre, toutes les données qualitatives et quantitatives seront utilisées pour une analyse de la transférabilité de l'intervention.

POURQUOI UN PARTENARIAT AVEC LA COREADD ?

La COREADD est partenaire de ce projet qui implique des professionnels de santé primaires dans l’accompagnement à l’arrêt du tabac. L’équipe de la COREADD a pour mission la formation et l’accompagnement des médecins engagés sur le territoire dans le champ de l’aide au sevrage tabagique. Leur aide et leur engagement sont précieux pour que cette étude puisse avoir lieu.


RÉSULTATS ATTENDUS ET PERSPECTIVES

L’intention centrale du projet est de déployer et d’évaluer un dispositif de soins, coordonné entre la ville et l’hôpital, pour les patients fumeurs atteints de cancer. Le projet va permettre de sensibiliser les professionnels à la systématisation du repérage du statut tabagique des personnes suivies pour un cancer et à l’orientation vers un professionnel dédié à l’accompagnement à l’arrêt du tabac, ainsi qu’à l’importance de la coordination entre le médecin généraliste et la structure hospitalière.

Marion BARRAULT-COUCHOURON

m.barrault@bordeaux.unicancer.fr