À LIRE | MALOU HIBISCUS FLAMANT - PARLONS DES TSAF



Malou Hibiscus Flamant, 15 ans, raconte son histoire. Depuis son plus jeune âge, elle présente des réactions imprévisibles, des difficultés de concentration et d'apprentissage. Ses parents ne comprennent pas ce qui lui arrive, jusqu'au jour où sa mère accepte de regarder la vérité en face : elle a consommé de l’alcool pendant sa grossesse et Malou souffre d'un syndrome d'alcoolisation fœtale. Les parents essaient de ne pas se laisser submerger par la culpabilité et d'accompagner leur fille. Malou, elle, découvre l'amitié avec Sulivan et apprend à vivre avec son handicap.

Cette pièce tout en délicatesse s'adresse aux jeunes comme à leur famille et permet de découvrir une réalité méconnue qui touche 600 000 personnes en France.

En fin d'ouvrage, un dossier livre les informations clés sur tous les TSAF et donne des pistes de travail théâtral en groupe afin de sensibiliser au message « zéro alcool pendant la grossesse ». Un outil précieux pour les médiateurs du théâtre jeune public, les travailleurs sociaux et les enseignants.



Le TSAF : qu’est-ce que c’est ?


La consommation d’alcool pendant la grossesse est toxique pour le développement du futur bébé, en particulier pour son cerveau. L’exposition in utero à cette substance entraîne chez l’enfant des troubles neurodéveloppementaux dénommés : Trouble du Spectre de l’Alcoolisation Fœtale. Les effets de cette exposition sur l’enfant sont congénitaux, cognitifs et comportementaux.

Il n’existe pas de statistiques nationales françaises précises sur la fréquence du TSAF. On les estime à 1% de la population (soit environ 600 000 Français) à la lumière de données parcellaires obtenues par quelques études menées en métropole ou dans les DOM-TOM et par extrapolation de celles obtenues dans d’autres pays développés comparables sur le plan socio-économique et culturel.

Les conséquences de la consommation d’alcool durant la grossesse sont encore mal connues et minimisées par le grand public. Il est donc important d’aborder la question des consommations et d’évoquer les risques sans dramatiser et sans culpabiliser. À tout moment de la grossesse, même si le bébé a été exposé à l’alcool, la diminution et l’arrêt de la consommation par la mère, sont bénéfiques pour le développement de l’enfant. 



L’autrice Sabine Tamisier


En 2003, Sabine Tamisier, intègre la première promotion du département Ecrivains Dramaturges de l’Ensatt (Ecole Nationale Supérieur des Arts et Techniques du Théâtre). Elle se consacre aujourd’hui entièrement à l’écriture, à la lecture de ses textes, à l’animation d’ateliers et joue ponctuellement. Elle est publiée aux éditions Théâtrales.

Pour l’écriture de ce texte, Sabine Tamisier a bénéficié du soutien du Centre national du livre (bourse de création 2016) et de celui de la Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon – Centre nationale des écritures du spectacle, au travers d’une résidence d’écriture de quinze jours en avril 2017.

Le mot de l’autrice : “Le désir d’écrire ce texte est apparu en écoutant la détresse d’une amie face aux difficultés qu’elle rencontrait avec son fils, enfant adopté en Pologne, souffrant du Syndrome d’alcoolisation fœtale (SAF). Des années d’errance, de médecin en médecin, avant qu’un diagnostic ne soit posé. Mon amie a fondé une association pour faire connaître au plus grand nombre cette pathologie. Je me suis dit alors, qu’un jour, j’apporterai ma pierre à l’édifice en racontant l’histoire d’une adolescente porteuse de ce syndrome. J’espère donc que les beaux murs de la Chartreuse m’aideront à trouver la voix de Malou Hibiscus Flamand et ce, sans qu’il soit question, à aucun moment, de porter un jugement sur celle qui lui a donné la vie...



L'association Vivre avec le SAF


L’association Vivre avec le SAF est née en 2012, de la rencontre de quelques familles ayant découvert que leur enfant adoptif souffrait des conséquences d’une exposition prénatale à l’alcool. Elle rassemble aujourd’hui des familles adoptives, biologiques et d’accueil dans toute la France.

Les missions de l’association :

  • Accompagner les familles dans leur vie quotidienne, notamment dans leur recherche de professionnels de santé pour le diagnostic et le suivi des enfants.

  • Fournir des ressources : pour les parents et les aidants, le grand public et les professionnels (médecins scolaires, assistants familiaux, professionnels de la Justice…)

  • Informer les professionnels de la santé, du social, de l’éduction, de l’emploi et de la justice, afin qu’ils prennent la juste mesure de la gravité des conséquences de l’alcoolisme fœtale.

  • Témoigner des difficultés des familles auprès des médias, des professionnels, des institutions et de la recherche afin de faire évoluer les connaissances, la prévention et la prise en charge de ces troubles.

Contacter l'association : www.vivreaveclesaf.fr ; www.tsaf-justice.com ; contact@vivreaveclesaf.fr


En librairie le 13 octobre 2022

Se procurer le livre : Éditions théâtralesMollat, Decitre, Fnac



Sources : Crag NA ; Éditions théatrales ; Chartreuse


Pour aller plus loin :


Retrouvez toutes les actualités de la COREADD, sur Facebook, Linkedin et Twitter