À RETENIR | LE SNUS



Qu’est-ce que c'est ?


Poudre de tabac humide consommée derrière la lèvre supérieure où elle est gardée un certain temps, de quelques minutes à quelques heures.


Addictif, nocif, de plus en plus plébiscité par les jeunes, notamment les lycéens… Il est interdit partout en Europe, sauf en Suède où il est consommé par plus d'1 million de personnes. Des produits colorés, marquetés, aromatisés et associés à des marques de bonbons ou encore promus sur les réseaux sociaux par des influenceurs, le SNUS commence à se faire une place sur le marché français.





Le principal argument qui pousse les consommateurs à consommer le tabac sous cette forme, c’est l’aspect sans fumée, sans combustion, le tabac est en poudre dans un sachet. Il se consomme par la diffusion de la nicotine à l’intérieur de la cavité buccale en le positionnant entre la lèvre et la gencive. Le contact direct avec les muqueuses fait que la concentration de nicotine, très importante, arrive très rapidement au cerveau. Les jeunes consommateurs, principales cibles de ces produits, semblent alors plus susceptibles de développer une addiction à la nicotine.


Des études montrent aussi un lien direct entre la consommation de SNUS et le cancer pancréatique. La consommation de SNUS peut également entraîner des lésions gingivales, la rétractation des gencives, des dents déchaussées et des cancers de la sphère ORL.


Ne produisant pas de combustion, le SNUS peut être confondu avec les substituts nicotiniques or ce n’est pas un dispositif médical.


Images : Canva Pro


Sources : Brut ; rtl.be ; La langue française



Pour aller plus loin :


Retrouvez toutes les actualités de la COREADD, sur Facebook, Linkedin et Twitter