LE VAPOTAGE EST UNE BARRIERE ET NON UNE PASSERELLE AU TABAC



Les adolescents français qui ont expérimenté en premier le vapotage ont 42 % de risques en moins de devenir fumeurs quotidiens que ceux qui ont d’abord essayé la cigarette. C’est un des principaux résultats d’une nouvelle analyse menée par une équipe de l’INSERM sur les données de près de 44 000 jeunes de 17 à 18 ans interrogés durant la Journée défense et citoyenneté (JDC) du 13 au 25 mars 2017. « Notre objectif est d’estimer l’effet global de l’expérimentation du vapotage avant toute expérimentation de tabac », explique la recherche publiée dans la revue Addiction ce 17 novembre.


La conclusion est claire. « Dans l’ensemble, l’expérimentation de la cigarette électronique en premier (par opposition au tabac en premier) a été associée à une réduction du risque de tabagisme quotidien à l’âge de 17-18,5 ans », insiste l’équipe dirigée par le Pr Stéphane Legleye, spécialiste en épidémiologie à l’INSERM. En tenant compte de corrections statistiques, le risque est divisé par 1,72, soit une réduction de 42 % [RR 0.58]. Cette étude confirme les résultats de celle de l’Observatoire français des Drogues et Toxicomanie (OFDT).


L'équipe de prévention du CH Esquirol proposer un tuto explicatif sur la consommation de e-cigarette et de tabac chez les adolescents.


Source : http://sos-addictions.org/actualite-des-addictions/etude-de-linserm-ados-vapotent-premier-ont-42-de-risque-detre-fumeur-quotidien-a-18-ans